BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Marchés : la liquidité mondiale s’améliore, mais la Chine reste essentielle

Les positions plus accommodantes des banques centrales devraient être de bon augure pour les marchés et les économies, mais d’autres catalyseurs sont nécessaires pour insuffler un élan à la croissance des pays émergents.

Les positions plus accommodantes des banques centrales devraient être de bon augure pour les marchés et les économies, mais d’autres catalyseurs sont nécessaires pour insuffler un élan à la croissance des pays émergents.

  • L’assouplissement monétaire contribue à un environnement porteur…
  • … mais la demande aussi doit être stimulée.
  • La Chine prend des mesures de soutien.

La liquidité mondiale s’améliore par rapport à 2018, grâce aux décisions de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne de lever le pied dans la normalisation de leurs taux d’intérêt, ainsi qu’à la poursuite de l’assouplissement de la politique monétaire de la Banque du Japon. Ce contexte devrait être favorable aux marchés émergents, dont l’Asie. Cependant, l’argent bon marché n’est qu’un élément positif. Il est également essentiel que la croissance reste soutenue. C’est là que le bât blesse, selon nous.

Pays développés : les indices des directeurs d’achats à l’orange

En Allemagne, l’indice « flash » des directeurs d’achats (PMI), qui est généralement considéré comme un indicateur des tendances économiques à court terme, a atteint en mars son plus bas niveau depuis sept ans. Aux États-Unis, son équivalent est tombé à son niveau le plus faible depuis plus de deux ans et demi. Enfin, au Japon, l’indice « flash » des directeurs d’achats n’a jamais été aussi bas depuis trois ans !

L’assouplissement monétaire récent n’est donc pas sans fondement et pourrait, en réalité, ne pas constituer une bonne nouvelle. En effet, les pays émergents, en particulier les économies ouvertes d’Asie, ont besoin de la demande extérieure, en plus de financements bon marché, pour soutenir leur croissance.

La Chine à la rescousse… des pays émergents ?

C’est là que la Chine intervient. Après la grande crise financière, l’accroissement de la demande chinoise a dans une large mesure pris le relais de la demande en berne des pays occidentaux. Dans ce contexte, si la croissance repart désormais à la baisse dans les pays développés, permettant aux autorités locales d’assouplir leurs politiques, il est essentiel que son affaiblissement s’accompagne d’une hausse de la demande de la Chine comme cela a été le cas après la grande crise financière.

Cependant, la dynamique de croissance chinoise s’essouffle depuis 2018. Pékin a récemment annoncé un nouveau plan de relance pour stimuler la demande. Alors que nous anticipons une stabilisation de l’économie chinoise au deuxième trimestre 2019, suivie d’une légère reprise au second semestre, la question concernant les pays émergents / l’Asie est de savoir quelle sera la rapidité des effets de ces mesures sur la Chine et les économies régionales.

Reprise modérée en vue

Nous nous attendons à ce que la relance de la Chine s’accélère d’ici au milieu de l’année. Cependant, l’impact du nouveau plan de soutien est entouré d’une plus grande incertitude cette fois-ci, car les mesures annoncées visent en partie à stimuler les dépenses du secteur privé et ne consistent pas essentiellement en des dépenses budgétaires ou quasi budgétaires comme cela a été le cas lors des cycles précédents.

Néanmoins, les autorités proposent des projets d’infrastructure, en particulier des réseaux de lignes de métro, assouplissent la politique monétaire et prévoient des baisses d’impôts. La reprise économique modérée que nous anticipons devrait apporter un léger facteur de soutien aux marchés régionaux et aux marchés des matières premières, toutes choses égales par ailleurs.

En synthèse, les marchés ont encore besoin d’un rebond de la croissance de la Chine. Autrement, l’assouplissement monétaire en Occident, occasionné par l’affaiblissement de la demande, pourrait ne pas apporter le coup de pouce espéré aux économies régionales et aux marchés financiers.


Pour lire plus d'articles de Chi Lo, cliquez ici > Pour plus sur les marchés émergents, cliquez ici >

Sur le même thème

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Un tour d'horizon des principales tendances économiques de la semaine.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Veuillez cocher la case ci-dessous pour vous abonner