BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Daniel Morris
2 Auteurs · Investissement
13/07/2020 · 1 minutes de lecture

Actualités Marché – Dette privée et actifs réels : une classe d’actifs résistante (podcast)

Les investisseurs en quête de sources de rendement alternatives et résistantes se tournent de plus en plus vers la dette privée et les actifs réels, tandis que les investissements traditionnels se voient freinés dans un contexte de croissance et d’inflation « plus faible pour plus longtemps ». Dans le podcast de cette semaine, David Bouchoucha, Responsable Dette privée et Actifs réels s’entretient avec Daniel Morris, stratégiste senior, sur les attraits de la classe d’actifs. 

Cette édition d’Actualités Marché appartient à la série de podcasts de BNP Paribas Asset Management consacrée à nos scénarios et stratégies d’investissement.


Pour plus d’informations sur nos stratégies ou politiques d’investissement, veuillez vous rapprocher de votre contact habituel.


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication, sont basées sur les informations disponibles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Chaque équipe de gestion de portefeuille peut avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise de fonds initiale. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

L’investissement dans les marchés émergents, ou dans des secteurs spécialisés ou restreints, est susceptible d’être soumis à une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un degré élevé de concentration, d’une plus grande incertitude parce que moins d’informations sont disponibles, qu’il y a moins de liquidité ou en raison d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions du marché (conditions sociales, politiques et économiques).

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la majorité des marchés internationaux développés. C’est pourquoi les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent présenter un risque plus important.

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe