BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Après l’ajout d’actions A à l’indice MSCI EM, la Chine lance Bond Connect

Ce 3 juillet, la Chine a lancé le programme Bond Connect, soit deux semaines après que MSCI annonce l’ajout de 222 actions domestiques chinoises de grande capitalisation à son indice de référence pour les marchés émergents. Ces deux événements font suite à l’intégration du renminbi dans le panier des droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI) en octobre 2016. Malgré un impact limité à court terme, ces changements pourraient être déterminants à long terme et doper le cours des actifs chinois.

Ce 3 juillet, la Chine a lancé le programme Bond Connect, soit deux semaines après que MSCI annonce l’ajout de 222 actions domestiques chinoises de grande capitalisation à son indice de référence pour les marchés émergents. Ces deux événements font suite à l’intégration du renminbi dans le panier des droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI) en octobre 2016. Malgré un impact limité à court terme, ces changements pourraient être déterminants à long terme et doper le cours des actifs chinois.

Bond Connect : aucun quota

Similaire au programme Stock Connect, Bond Connect permet en principe aux investisseurs étrangers d’opérer des transactions/d’investir dans le marché des obligations interbancaire onshore chinois (CIBM) via Hong Kong (échanges « Northbound » de Hong Kong en direction de Shanghai) et aux investisseurs nationaux d’opérer des transactions/d’investir dans les obligations de Hong Kong (échanges « Southbound » de Shanghai en direction de Hong Kong). À ce stade, seules les opérations vers le nord ont été autorisées, car les fuites de capitaux restent une préoccupation d’ordre politique.

Bond Connect complète ainsi les QFII, RQFII et programmes d’accès directs au CIBM. Ce programme vise à mettre en contact les infrastructures des marchés onshore et offshore, y compris la Central Moneymarkets Unit (CMU) de l’autorité monétaire de Hong Kong, l’organisme central dépositaire de titres et chambre de compensation de Chine (SD&C) et la chambre de compensation de Shanghai (SCH). Il devrait permettre de réduire le temps nécessaire aux investisseurs étrangers pour investir dans les obligations onshore chinoises, car ils ne devront plus ouvrir de comptes onshore.

Stock Connect est limité par des quotas d’achats nets qui n’existent pas dans le cas de Bond Connect. Dans un premier temps, le programme n’est accessible qu’aux investisseurs institutionnels et ne comporte que des obligations au comptant disponibles dans le CIBM et non des obligations cotées onshore.

Opérations de gré à gré

Alors que les opérations sur Stock Connect sont cotées, celles de Bond Connect s’effectuent de gré à gré. Les investisseurs étrangers sont exposés au risque de contrepartie avec la CMU, étant donné que leurs obligations onshore chinoises sont détenues dans une structure de détention par « nominee » (personne agréée) au sein de la CMU. Toutefois, la CMU ayant des notations quasi-souveraines AAA/Aa2/AA+ attribuées par S&P/Moody’s/Fitch, qui sont supérieures aux notations souveraines de la Chine, le risque devrait être négligeable.

Pour l’instant, Bond Connect ne permet pas les opérations en bloc, ce qui risque de poser problème à de nombreux ’investisseurs qui souhaitent réaliser une seule grande opération pour l’allocation à leurs divers portefeuilles. Tant que la réglementation chinoise en matière de comptes de capitaux ne change pas, les investisseurs de Bond Connect ne pourront pas accéder aux facilités de couverture de la Bourse onshore, car à défaut d’un compte onshore, il n’existe pas de contrepartie onshore pour réaliser une transaction sur produits dérivés. Toutefois, les investisseurs avec accès direct au CIBM disposent de ces facilités via leur compte onshore. Ainsi, Bond Connect ne permet d’accéder qu’aux obligations au comptant onshore.

Si Bond Connect applique les mêmes restrictions que Stock Connect sur l’usage de renminbis (ou CNH) offshore uniquement, une opération réussie sur Bond Connect sera en réalité préjudiciable à l’internationalisation du renminbi à court terme. En effet, il en résulterait un reflux de renminbis vers la Chine et donc une érosion accrue des réserves de CNH, ceteris paribus.

Des achats d’obligations modestes dans un premier temps

D’un point de vue macroéconomique, Bond Connect est un nouvel outil qui permettra à la Chine de poursuivre sa libéralisation asymétrique de compte de capitaux (en encourageant les afflux de capitaux et non les reflux), et nous pensons qu’elle devrait maintenir cette stratégie à moyen terme. Il est plus restrictif que le programme Stock Connect et celui d’accès direct au CIBM, car il n’est pas disponible pour les investisseurs particuliers et n’offre pas de facilités de couverture onshore à ce stade.

Dans un premier temps, les achats étrangers via Bond Connect devraient rester modestes et ne pas atteindre les 397 milliards de RMB de nouveaux capitaux vers les actions A enregistrés au cours des sept premiers mois du lancement de Stock Connect en novembre 2014 (Securities Daily, novembre 2016), et ce pour les raisons suivantes :

1.    Les investisseurs particuliers étrangers ne sont pas autorisés à acheter, alors que bon nombre d’investisseurs institutionnels étrangers ont déjà été exposés au CIBM et que les institutions officielles peuvent déjà investir sans limite dans le CIBM.

2.    Les actifs chinois suscitent pour l’instant moins d’engouement étranger que lors du lancement de Stock Connect. Cependant, la demande étrangère pourrait augmenter après un démarrage aussi calme que prévu, car les facteurs réglementaires et macroéconomiques sont appelés à doper les cours obligataires chinois.

La participation étrangère accrue via Bond Connect devrait permettre d’améliorer la fixation des prix dans le marché obligataire chinois, et donc son efficacité. À l’instar de Stock Connect, qui a contribué à l’intégration des actions A dans l’indice MSCI Emerging Markets, Bond Connect devrait accélérer l’intégration des obligations chinoises dans les indices obligataires mondiaux, comme le JPMorgan Global Bond Index, le Bloomberg-Barclays Global Aggregate Index et le Citibank’s World Government Bond Index.

Un renforcement nécessaire des réformes structurelles

Les programmes Stock & Bond Connect de la Chine témoignent de la volonté des autorités à réformer le système dans le respect de ses contraintes politiques et économiques. Stock Connect gagne la confiance des investisseurs, car il s’est révélé être moins soumis aux interventions arbitraires. L’intégration complète des actions chinoises dans les indices MSCI à terme devrait entraîner des afflux de capitaux de l’ordre de 40 milliards d’USD par an. Bond Connect pourrait arriver au même résultat. Toutefois, avant de connaître cette issue prometteuse, la Chine devra revoir sa gouvernance et son ouverture, ce qui nécessitera impérativement un renforcement des réformes structurelles.


Rédigé le 03/07/2017

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas leur investissement initial.

Investir dans les marchés émergents ou dans des segments de marché spécialisés ou restreints peut présenter une volatilité supérieure à la moyenne en raison de la forte concentration de leurs positions, d’un degré d’incertitude plus élevé reflétant le manque d’informations disponibles, de leur liquidité plus faible ou de leur sensibilité plus élevée à l’évolution des conditions de marché, celles-ci étant influencées par la situation sociale, politique et économique.

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la plupart des marchés développés internationaux. Par conséquent, les services de transaction, de liquidation et de conservation du portefeuille utilisés pour le compte des fonds peuvent comporter un risque plus élevé.

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe