BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

David Choa
2 Auteurs · Investissement
19/10/2020 · 6 minutes de lecture

De bonnes raisons de s’intéresser aux actions chinoises

Par le passé, les marchés boursiers chinois connaissaient régulièrement des phases de fortes hausses suivies de baisses tout aussi importantes. Après un rally qui a vu l'indice CSI 300 progresser d'environ 17 % depuis mars, David Choa, responsable de l'équipe de gestion Greater China Equities à Hong Kong, nous explique pourquoi, cette fois-ci les choses pourraient être différentes pour les marchés actions chinois. 

Par rapport au cycle de marché de 2015 et comparés aux marchés d'actions des autres régions, les marchés chinois présentent de bien meilleures caractéristiques. Le rebond de 2020 s’explique par plusieurs facteurs.   

Des fondamentaux solides

  • Jusqu'à présent, la Chine a réussi à mieux contrôler l’épidémie de Covid-19 que beaucoup d'autres grandes économies. La fin du tunnel lié à la situation sanitaire semble proche et les indicateurs économiques en temps réel ont largement retrouvé leurs niveaux pré-Covid. La croissance du PIB est revenue dès le 2e trimestre et l'économie chinoise a progressé de 4,9 % en glissement annuel au 3e trimestre grâce à la reprise de l’activité manufacturière. La Chine sera probablement la seule grande économie au monde à connaître une croissance positive en 2020.
  • L'économie chinoise est mieux équilibrée que par le passé. Les réformes économiques structurelles du pays l'aident à faire évoluer la consommation et l'investissement pour répondre à la demande intérieure. Les autorités sont épaulées dans cette tâche par des champions nationaux de la technologie et de la santé, innovants et en croissance rapide.
  • En cas de résurgence de l’épidémie de Covid-19 en Chine ou de renouveau des tensions géopolitiques, les autorités disposent d’importantes marges de manœuvre sur le plan budgétaire et monétaire pour maintenir la stabilité économique et financière dans la mesure où les mesures prises ces derniers mois sont restées relativement modestes.
  • Les autorités chinoises exerce aujourd'hui un meilleur contrôle. La réduction du risque dans le système financier reste une priorité absolue et cela va au-delà du contrôle du système bancaire parallèle (shadow banking). Par exemple, le recours à l’emprunt pour financer les achats d’actions est moins fréquent aujourd'hui qu'en 2015. Les flux vers les actions chinoises cette année reflètent un regain d'appétit pour le risque plutôt qu'une augmentation des emprunts.

Facteurs techniques de soutien

  • Jusqu'à présent, la Chine était peu représentée dans la plupart des portefeuilles internationaux. Cette tendance commence à s’inverser et ce n’est que le début. Dans le monde post-pandémie, les investisseurs auront probablement besoin d'une exposition autonome sur les marchés chinois plutôt que de simplement détenir des actions chinoises via une position sur les marchés émergents.
  • L'accélération des réformes sur les marchés de capitaux chinois offre un accès plus efficace au marché local. Les investisseurs étrangers semblent avoir été rassurés par un paysage réglementaire plus clair, adossé à la planification quinquennale. Les objectifs sont d'améliorer l'allocation du capital et de développer des produits de retraite et d'assurance à long terme qui offriront aux épargnants une alternative à la spéculation immobilière ou aux maigres rendements des dépôts bancaires.
  • La vigueur du renminbi cette année reflète l'afflux de capitaux étrangers vers les actifs financiers chinois. Les obligations d'État chinoises offrent actuellement un rendement d'environ 3 %, qui rend encore plus dérisoires les taux en vigueur dans les économies développées. Les principaux fournisseurs d'indices obligataires et boursiers ont ajouté la Chine à leurs grands indices de référence des marchés émergents. Pékin est déterminé à ne pas interrompre cette tendance. Les capitaux étrangers ont un rôle important à jouer dans le développement des marchés financiers chinois et la recapitalisation du système bancaire.
  • Il faut ajouter les effets de l'assouplissement quantitatif en cours : la liquidité est abondante, les investisseurs recherchent des régions en croissance économique, ce qui est très rare. Dans ce contexte, la Chine offre des opportunités.

Graphique 1 :

Le graphique montre la performance de l'indice CSI 300 entre janvier 2014 et le 19/10/2020.

En Chine, le secteur de la technologie est bien diversifié

Le fait qu'un petit nombre d'actions technologiques explique une grande partie de la hausse des actions américaines cette année a suscité de nombreux commentaires. La technologie est également un secteur important en Chine, mais la situation y est, à plus d’un titre, différente.

  • Alors qu’aux Etats-Unis, le marché est dominé par un petit nombre d’acteurs, le secteur technologique en Chine est plus diversifié.
    • Dans chaque sous-secteurs il n’y a pas un seul acteur dominant. Il existe par exemple plusieurs entreprises de premier plan dans le secteur du e-commerce.
    • Dans de nombreux sous-secteurs, le développement technologique en est encore à ses balbutiements. La Chine compte des entreprises en forte croissance sur l'ensemble de la chaîne de valeur - de l'amont à l'aval, du matériel, en passant par les logiciels, le cloud et les infrastructures.
    • Historiquement, la Chine a développé les applications technologiques tournées vers la consommation. Elle étudie désormais le développement des applications destinées aux entreprises, ce qui représente un énorme potentiel de rattrapage par rapport à la situation dans les autres pays. Il s'agit d'un domaine clé pour la croissance.
  • Secteurs traditionnels - Les secteurs industriels et manufacturiers traditionnels restent très importants en Chine
    • Les marques et les entreprises qui tirent parti de la transformation numérique pour améliorer leur image, acquérir de nouveaux canaux de distribution (par exemple en ligne) et améliorer leur productivité (via par exemple un meilleur échange de l’information) gagnent des parts de marché et sont donc des bénéficiaires au second niveau du boom technologique.
  • L'innovation n’est pas limitée au secteur technologique
    • La Chine est en train de remonter la chaîne de valeur dans le secteur de la santé, en partant des sociétés de recherche contractuelle (ou contact research organisations -CRO) concurrentielles au niveau mondial pour réaliser des études de pointe pour les entreprises de biotechnologie, en passant par les fabricants d'appareils médicaux qui fournissent des équipements tels que scanners et imagerie par tomographie assistée par ordinateur (ou Computed tomography -CT). L'écart de qualité avec les concurrents internationaux de la Chine se réduit et les progrès sont réalisés à un coût beaucoup moins élevé.

Notre approche des actions chinoises

Notre équipe de gestion considère en priorité les trois thèmes suivants.

  • Innovation
    • La Chine consacre des ressources et met beaucoup l'accent sur la promotion du développement technologique, non seulement pour échapper à la dépendance à l'égard de la technologie américaine, mais aussi parce que les grands secteurs traditionnels de l’économie chinoise, comme l'industrie, doivent impérativement améliorer leur productivité. 
    • La Chine est unique car elle n'est pas seulement un centre industriel majeur mais dispose d'un vaste marché intérieur. Les synergies et les gains potentiels sur ces deux fronts s’en trouvent augmentés.
    • En retour, cela signifie que les bénéficiaires ne seront pas seulement les acteurs qui tirent traditionnellement profit de la numérisation comme la distribution par Internet. La santé, la consommation, qui ne passe pas Internet, et même l’industrie hors du secteur technologique peuvent améliorer leurs ventes et leurs marges via une transformation numérique accélérée.
  • Consommation
    • Les consommateurs chinois n’en sont plus au point de simplement désirer des produits occidentaux de marque. Ils recherchent maintenant un meilleur style de vie. Sur les marchés actions, plusieurs secteurs devraient bénéficier de cette évolution : éducation, santé et bien-être, divertissements, et même consommation alimentaire. Compte tenu de la taille de la population, il s’agit d’un gigantesque marché dont vont pouvoir profiter de nombreuses marques locales émergentes qui commencent à se faire un nom et à séduire les consommateurs.
  • Consolidation
    •  Alors que le rythme de croissance en Chine se modère après une décennie d'expansion rapide, les entreprises doivent réfléchir au-delà de leur chiffre d’affaires. Une plus grande attention doit être portée à la R&D, à la productivité et aux coûts. Dans ce cadre, des consolidations sont inévitables dans plusieurs secteurs, aussi bien dans l’industrie traditionnelle que dans la nouvelle économie.

Selon nous, ces thèmes majeurs sont là pour durer, indépendamment de facteurs exogènes comme l’épidémie de Covid-19. De fait, ils sont plutôt renforcés par les conséquences de la crise sanitaire. Nous les considérons comme la clé de la génération d’idées et la base de la construction de nos investissements.


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication, sont basées sur les informations disponibles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Chaque équipe de gestion de portefeuille peut avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise de fonds initiale. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

L’investissement dans les marchés émergents, ou dans des secteurs spécialisés ou restreints, est susceptible d’être soumis à une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un degré élevé de concentration, d’une plus grande incertitude parce que moins d’informations sont disponibles, qu’il y a moins de liquidité ou en raison d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions du marché (conditions sociales, politiques et économiques).

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la majorité des marchés internationaux développés. C’est pourquoi les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent présenter un risque plus important.

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe