BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Graphique de la semaine – Rendement optimiste des bénéfices

La morosité qui a commencé à peser sur les estimations de bénéfices des sociétés américaines du S & P 500 il y a un semestre et a été un facteur de la correction des marchés actions fin 2018 s'est désormais largement dissipée, de nombreuses sociétés affichant des résultats meilleurs que prévu. Cependant, en toute équité, si l'optimisme est revenu, ce n'est que dans une mesure limitée.

La morosité qui a commencé à peser sur les estimations de bénéfices des sociétés américaines du S & P 500 il y a un semestre et a été un facteur de la correction des marchés actions fin 2018 s'est désormais largement dissipée, de nombreuses sociétés affichant des résultats meilleurs que prévu. Cependant, en toute équité, si l'optimisme est revenu, ce n'est que dans une mesure limitée.


La prudence règne toujours, même si les perspectives de taux d'intérêt se sont évanouies des anticipations d'un nouveau resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine pour ne prendre aucune mesure de ce type, voire même réduire ses taux cette année. Les inquiétudes incluent le calendrier de la fin de la décennie d'expansion économique américaine, les chances d'une résolution de l'impasse commerciale avec la Chine, ainsi que les tensions géopolitiques et leur impact sur les prix du pétrole.

Revenant sur les prévisions de bénéfices par action, en septembre, la prévision était légèrement inférieure à 8 % en rythme annuel de croissance des BPA. Il s'est ensuite hissé à près de -4 % au premier trimestre avant de se redresser à environ 1 % à la mi-mai. Il est juste de dire que la récession attendue des bénéfices américains ne s'est pas matérialisée.

Graphique 1 : L'optimisme sur les bénéfices est revenu, en premier lieu aux États-Unis - prochaines estimations de BPA à douze mois (indexées : 15 mai 2018 = 100 ; indices MSCI à l'exception du Nasdaq)

Source : FactSet ; Données au 15 mai 2019

En effet, de nombreux secteurs américains ont fait mieux que prévu à l'automne dernier. Les secteurs de la consommation cyclique, de la finance, des services de communication et de l'immobilier ont été les plus performants. Les valeurs industrielles ont toutefois déçu, et plus encore les technologies de l'information, où l'impact de la faiblesse des prix des semi-conducteurs (DRAM -21 % interannuel) et du déstockage l'a emporté sur les gains des logiciels et des services.

Toujours à l'exception de l'énergie et des matériaux, la croissance des ventes dans la plupart des secteurs américains s'est traduite par une croissance des bénéfices, témoignant du soutien de l'amélioration des marges pour le BPA. Pour les entreprises européennes, cependant, l'histoire n'a pas changé : Les marges restent problématiques dans la mesure où la croissance des bénéfices est inférieure à la croissance des ventes, même si les prévisions de marges sont stables, même face à la hausse des salaires.

Au Japon, en revanche, tous les secteurs à l'exception des services aux collectivités continuent de souffrir, les industrielles, les télécommunications et l'immobilier ayant le plus de difficultés. A l'inverse, le ratio cours/bénéfice est bien inférieur à la moyenne, alors qu'il est proche de la moyenne pour l'Europe. Le PER encore plus élevé aux États-Unis reflète une croissance des bénéfices et des ventes meilleure (que prévu).

Pour résumer, les estimations de BPA prévisionnelles des analystes pour les États-Unis ont récupéré toutes leurs pertes - une évolution qui s'est également reflétée dans les indicateurs de marché tels que le S & P 500 et le Nasdaq. D'autres marchés n'ont pas encore pleinement retrouvé leur optimisme en matière de bénéfices, à des degrés divers.


Pour lire plus d’articles de Daniel Morris, cliquez ici > Pour plus de graphiques de la semaine, cliquez ici > Pour découvrir nos fonds et sélectionner ceux qui répondent à vos besoins, cliquez ici >

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe