BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Qu’est-ce qui explique la hausse des taux américains ?

Selon nous, plusieurs facteurs peuvent expliquer la remontée des rendements des titres des Trésor américain.

l’économie américaine

Selon nous, plusieurs facteurs peuvent expliquer la remontée des rendements des titres des Trésor américain.

La hausse des prix du pétrole a alimenté les anticipations d'inflation américaine

Tout d’abord, les taux réels et les points morts d'inflation ont tous deux augmenté en avril.

Les prévisions d’inflation reflétées par le marché ont été soutenues par une accélération de l’inflation sous-jacente américaine et des prix pétroliers (graphique 1).

L’inflation sous-jacente est passée au-dessus de 2 % après plusieurs mois de hausse plus modérée, tandis que les cours du West Texas Intermediate (WTI) ont atteint à 68 USD/baril grâce à une demande soutenue et aux tensions géopolitiques (Iran notamment).

Graphique 1 : La hausse des prix pétroliers alimente les anticipations inflationnistes La hausse des prix pétroliers alimente les anticipations inflationnistes Source : Bloomberg, BNP Paribas Asset Management, données au 30/04/2018

Les bons du Trésor américain : inquiétudes sur les émissions souci de volume

En outre, les marchés sont apparus de plus en plus préoccupés par l’émission de bons du Trésor américain nécessaire pour financer la politique budgétaire expansionniste de l’administration Trump. Les craintes liées à une hausse du volume d’émissions avaient déjà troublé le marché au 1er trimestre et risquent de provoquer de nouvelles tensions sur les Taux.

La Fed va continuer à relever ses taux directeurs

Hormis ce souci de volume, les récents chiffres macroéconomiques aux États-Unis sont apparus assez solides pour convaincre le marché que la Fed continuera à relever progressivement et régulièrement ses taux directeurs.

Nous ne pensons pas que la remontée des taux américains va mettre un terme à la progression des marchés d’actions. En effet, comme souligné dans l’analyse mensuelle de l'allocation d'actifs de mars, les cycles de resserrement monétaire de la Fed s’accompagnent généralement d’une solide progression des actions.

Sa croissance bénéficiaire soutient les actions

En revanche, les facteurs de surperformance ne seront plus les mêmes, la croissance des résultats des entreprises jouant un rôle bien plus important que l’expansion des multiples (ratio cours/bénéfices). En d’autres termes, tant que la croissance est encourageante (comme c’est le cas actuellment) et que la hausse des taux est modérée, les corrections des actions devraient rester limitées et peuvent être considérées comme des opportunités d’achat.

Une très belle saison des résultats

Les derniers chiffres de croissance aux États-Unis ne sont pas spectaculaires pour le 1er trimestre : le PIB a progressé de 2,3 % en rythme annualisé après 2,9 % au 4e trimestre 2017.

Cependant, il est trop tôt pour s'inquiéter d'un retournement du cycle conjoncturel outre-Atlantique. En effet, la saison des résultats du 1er trimestre a été encourageante, avec 77 % des entreprises qui dépassent les estimations des analystes (parmi les 32 % ayant déjà publié leurs résultats).


Cet article, publié en anglais le 02/05/2018, est un extrait de MAQS - Asset Allocation Monthly - May 2018

Sur le même thème

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Un tour d'horizon des principales tendances économiques de la semaine.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Veuillez cocher la case ci-dessous pour vous abonner