BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Japon : une économie à deux faces

D’une certaine façon, le Japon est comparable aux États-Unis : le marché du travail est tendu, mais les salaires n’augmentent pas. Le taux de chômage officiel ne dépassait pas 2,8 % en avril, soit son plus bas niveau depuis 1994. Il faut remonter aux années 1970 pour observer un ratio offres/demandes d’emploi aussi bas qu'il l'est actuellement dans le pays.

Japon

D’une certaine façon, le Japon est comparable aux États-Unis : le marché du travail est tendu, mais les salaires n’augmentent pas. Le taux de chômage officiel ne dépassait pas 2,8 % en avril, soit son plus bas niveau depuis 1994. Il faut remonter aux années 1970 pour observer un ratio offres/demandes d’emploi aussi bas qu'il l'est actuellement dans le pays.

Cependant, la rémunération totale est restée inchangée en avril par rapport à l’année précédente et les salaires réels ont même reculé de 0,2 %. Cela ne signifie pas que les consommateurs n'ont pas de pouvoir d'achat car l'emploi, et donc la masse salariale, augmentent.

Graphique 1 : malgré un faible taux de chômage, les salaires restent atones au Japon : salaires et taux de chômage

Japon

Source : Bloomberg, BNP Paribas Asset Management, données au 06/07/2017

La demande intérieure semble encore fragile, notamment la consommation

L'économie japonaise a enregistré une croissance de 1,0 % en glissement trimestriel annualisé au 1er trimestre 2017. C'était aussi la première fois depuis la grande récession que l'économie nippone s'inscrivait en progression pendant cinq trimestres consécutifs. Même si la croissance de la consommation a été raisonnable, il y a une forme de dichotomie entre la part manufacturière de l'économie axée sur les exportations, qui a tiré son épingle du jeu ces derniers temps, et la demande intérieure qui est restée à la traîne. Par ailleurs, la production industrielle a été moins solide que prévu au début du deuxième trimestre.

Pourtant, d’après les standards japonais, les perspectives de croissance semblent assez positives. Cependant, le niveau d'inflation reste bas. L'inflation totale a été de 0,4 % en avril, mais l’inflation sous-jacente est retombée en territoire négatif en mars et ressort à -0,3 % en glissement annuel en avril.

Graphique 2 : l’inflation est bien loin de l’objectif au Japon : la cible d'inflation est de 2%

Japon

Source : Bloomberg, BNP Paribas Asset Management, données au 06/07/2017

Nous ne prévoyons donc pas de changement imminent de la politique monétaire. La Banque du Japon (BoJ) a évolué d'un assouplissement purement quantitatif à un objectif de 0 % pour le rendement de l'obligation d'État à 10 ans. Officiellement, elle vise toujours un montant d'achats d'actifs de 80 000 milliards de yens par an mais dans la pratique, elle fait preuve de souplesse et achète tout ce qui est nécessaire pour atteindre son objectif sur le niveau des taux longs.


Achevé de rédiger le 06/07/2017

Sur le même thème

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Un tour d'horizon des principales tendances économiques de la semaine.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Veuillez cocher la case ci-dessous pour vous abonner