BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Vidéo allocation d’actifs – Perspectives économiques et politiques

Alors que la croissance mondiale commence à se normaliser après le choc sanitaire, la vie pour les investisseurs n’est pas devenue tellement plus simple. Les récentes évolutions conjoncturelles suscitent en effet de nombreuses questions : combien de temps l’inflation élevée va-t-elle persister ? Le resserrement des politiques monétaire va-t-il ralentir l’inflation en pesant sur la croissance ? Les valorisations des actifs des marchés émergents sont-elles suffisamment attrayantes pour susciter un retour des investisseurs mondiaux ? Le risque financier en Chine peut-il être maîtrisé ?

Dans l'ensemble, ce contexte continue de favoriser les actifs risqués (actions) par rapport aux valeurs refuge (obligations) tant que le rendement réel reste faible. Mais les actions des marchés émergents ont sous-performé cette année. Le ratio cours-bénéfice à 12 mois des actions émergentes par rapport aux actions mondiales est tombé à son plus bas niveau depuis 10 ans, ce qui suggère un important potentiel de rattrapage.

La probabilité que le risque chinois bouleverse les marchés mondiaux est faible, grâce aux solides bilans des banques chinoises et aux précédents succès de Pékin en matière de maîtrise des crises financières. 

Pour découvrir en détail nos opinions et nos positionnements sur les différentes classes d'actifs, regardez la vidéo de Daniel Morris, Chief Market Strategist, sur l’allocation d'actifs.


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués. 

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe