La réunion de juillet 2019 du FOMC

Post with image

Outre-Atlantique, la Fed a abaissé ses taux de 25 pb et annoncé l’arrêt de la réduction de son bilan lors de la réunion du FOMC des 30 et 31 juillet.


Graphique 1 : La Fed annonce la première réduction du taux des fonds fédéraux depuis la crise financière de 2008
FOMC Réunion

Source : Bloomberg et BNPP AM, au 08/08/2019

Nous restons convaincus que ces mesures reflètent son inquiétude quant à une inflation résolument basse plutôt qu’à l’égard de problèmes immédiats liés à la croissance domestique, bien qu’elle ait souligné l’existence de risques externes pour la croissance. Il est absolument indispensable de distinguer ces deux facteurs dans les motivations des banques centrales. Comme nous l’avons montré le mois dernier, si la Fed assouplit sa politique en réaction à des craintes concernant la croissance (comme ce fut le cas lors de nombreux cycles de baisse des taux précédents), les actifs à risque tendent à déprimer et les valeurs refuge à monter. En revanche, si la politique accommodante de la Fed relève plutôt d’une mesure de protection, les perspectives du marché peuvent être très différentes.

La Graphique 2 illustre une nouvelle fois les rendements des marchés actions lorsque la Fed a adopté une attitude conciliante par le passé, seul le secteur manufacturier ayant alors fait grise mine, tandis que celui des services s’est montré robuste. Il apparaît clairement que si la Fed agit plus « par mesure de sécurité » tandis que le contexte domestique demeure solide, comme c’est actuellement le cas selon nous, les marchés actions (et l’économie) peuvent afficher de belles performances à moyen terme.

Graphique 2 : Le marché des actions peut être performant lorsque la Fed devient accommodante à titre de « protection »

Encadré 5 : Le marché des actions peut être performant lorsque la Fed devient accommodante à titre de « protection »

Source : Bloomberg et BNPP AM, au 31/07/2019

Cela dit, d’un point de vue tactique à court terme, les actions ont commencé à perdre de leur attrait au regard des profils risque/rendement, dans la mesure où l’environnement « Boucles d’or » est de plus en plus intégré dans les valorisations. Nous avons donc pris nos bénéfices sur notre position surpondérée en actions, mais restons à l’affût d’opportunités d’achat dans l’éventualité de nouvelles baisses compte tenu des perspectives à moyen terme susmentionnées.


Cet article est extrait de l’analyse trimestrielle de (Multi Asset, Quantitative Solutions) de BNP Paribas Asset Management. Le document complet est disponible ici >

Pour plus d’articles de  Maximilian Moldaschl, cliquez ici >

Pour découvrir nos fonds et sélectionner ceux qui répondent à vos besoins, cliquez ici >

Maximilian Moldaschl

Senior Global Multi-Asset Strategist

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*