BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Allocation d’actifs – Sous le signe du variant Delta (vidéo)

La recrudescence de l’épidémie de Covid-19 retarde le retour à la vie normale. Les contraintes sur la production et les chaînes d’approvisionnement ou sur certaines activités dans les services, des pressions potentielles sur les marges des entreprises, des prix élevés… tous ces éléments vont mettre plus de temps que prévu à disparaître. Quoi qu’il en soit, le tournant vers une politique monétaire américaine moins accommodante semble inexorable et les taux longs nominaux pourraient monter plus tôt que ce qui est reflété par les marchés.

Les résultats des entreprises ont régulièrement (et largement) dépassé les attentes, contribuant à l’envolée des actions. Il s’agit de l’élément crucial qui devrait permettre une poursuite de la progression des actions malgré les valorisations élevées de certains indices et des attentes peut-être trop optimistes sur les perspectives bénéficiaires pour le trimestre prochain. La poursuite de la hausse des actions suppose aussi de faire l’hypothèse implicite que la remontée des taux longs restera limitée ou, au moins, ordonnée.

Pour découvrir en détail nos opinions et nos positionnements sur les différentes classes d'actifs, regardez la vidéo de Daniel Morris, Chief Market Strategist, sur l’allocation d'actifs.


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe