BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Evolution des marchés boursiers en mai 2017

La hausse des actions s’est poursuivie en mai

Non seulement l’adage boursier (un peu simpliste et assez mal étayé) « vendre en mai et s’en aller » n’a pas été vérifié mais les actions sont parvenues à progresser de 1,9 % (indice MSCI AC World en dollars) par rapport à fin avril. Les actions émergentes ont continué à surperformer (avec une hausse de 2,8 % de l’indice MSCI Emerging en dollars), en raison d’une progression des places asiatiques.

La hausse des actions s’est poursuivie en mai

Non seulement l’adage boursier (un peu simpliste et assez mal étayé) « vendre en mai et s’en aller » n’a pas été vérifié mais les actions sont parvenues à progresser de 1,9 % (indice MSCI AC World en dollars) par rapport à fin avril. Les actions émergentes ont continué à surperformer (avec une hausse de 2,8 % de l’indice MSCI Emerging en dollars), en raison d’une progression des places asiatiques.

Graphique 1 : Indices actions au 31 mai 2017

Index 100 = 1 Janvier 2016 Source : Bloomberg, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

Nervosité passagère

Néanmoins, pendant une bonne partie du mois, une certaine nervosité est restée de mise comme en témoigne le retour ponctuel de l’indice de volatilité VIX (calculé sur les options du S&P 500) non loin de ses plus hauts niveaux de l’année (15,6 % le 17 mai).

Graphique 2 : Evolution des marchés en mai 2017 (variations en %)

Source : Reuters Datastream, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

Graphique 3 : Evolution des marchés depuis le début de l'année (variations en %)

Source : Reuters Datastream, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

Un mois riche pour la politique, dans toutes les acceptions du terme

Au cours des dernières semaines, les grandes places boursières ont été soumises à différents facteurs qui ont soufflé le chaud et le froid. Les nouvelles politiques sont apparues tour à tour plutôt rassurantes pour les investisseurs (élection d’Emmanuel Macron à l’issue du second tour de l’élection présidentielle en France le 7 mai), sources d’incertitudes (évolution des sondages au Royaume-Uni avant les élections générales du 8 juin ; probabilité accrue d’élections anticipées en Italie) ou inquiétantes.

Aux Etats-Unis, le limogeage du directeur du FBI et les circonstances qui entourent cette décision ont renforcé, aux yeux de certains observateurs, l’hypothèse d’une destitution du Président. Cet emballement est à l’origine du trou d’air traversé par les actions le 17 mai (-1,8 % pour le S&P 500). Dans la mesure où une procédure de destitution est avant tout une décision politique et où le parti Républicain contrôle le Congrès, la probabilité de son déclenchement est rapidement apparue faible. Plus généralement, les événements politiques, difficiles à appréhender par les investisseurs, ont eu un effet assez peu durable sur les marchés financiers à l’image des nouvelles révélations sur le scandale financier au Brésil qui menacent le Président Temer et ont provoqué une chute de 9 % de l’indice Bovespa et de 7 % de la devise le 18 mai suivie d’une remontée graduelle.

Une perception de l’économie un peu moins favorable

Du point de vue macroéconomique, les indicateurs mesurant les « bonnes surprises » ont continué à refluer, en particulier aux Etats-Unis où l’indice est redevenu négatif, signalant que les données économiques ont plutôt déçu au cours des dernières semaines. Même si la conjoncture mondiale ne s’est pas fortement dégradée, cet essoufflement de la dynamique économique alimente les doutes sur la pérennité de la croissance. Dans ce contexte, les investisseurs en actions ont été moins sensibles aux perspectives de voir les banques centrales infléchir leurs politiques monétaires très accommodantes.

Graphique 4 : Indicateurs de surprises économiques

marchés boursiers Source : Bloomberg, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

Une bonne saison de résultats pour les entreprises

Du point de vue microéconomique, la dynamique est restée favorable avec de solides résultats trimestriels pour les entreprises qui ont conduit les analystes à maintenir une vision positive sur les perspectives bénéficiaires.

Que peut-on déduire de l’évolution des marchés ?

Les performances entre les grandes places boursières ne reflètent pas très clairement les préoccupations du moment. Le risque politique et les interrogations sur la croissance ont dominé les débats aux Etats-Unis mais n’ont pas empêché les indices américains de surperformer leurs homologues européens (+1,2 % pour le S&P 500 contre -0,1 % pour l’Eurostoxx 50). Les variations sur le marché des changes semblent expliquer une large partie des performances relatives : les indices européens ont été pénalisés par la remontée de 3,1 % de l’euro face au dollar alors que la bourse de Tokyo a profité au cours de la première quinzaine de la baisse du yen et affiche une hausse mensuelle de 2,4 % (indice Nikkei 225). La progression de 4,4 % de l’indice britannique Footsie 100 doit être considérée à l’aune du recul de 3,4 % de la livre sterling face à l’euro.

Graphique 5 : MSCI Europe- Secteursmarchés boursiers

Sources : Reuters, Datastream, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

Graphique 6 : S&P 500- Secteurs marchés boursiers

Sources : Reuters, Datastream, BNP Paribas Asset Management, données au 31/05/17

La hausse des actions en mai, qui a porté la progression de l’indice MSCI AC World depuis le début de l’année à près de 10 % (en dollars), pourrait amener à conclure que l’optimisme l’a emporté sur les facteurs de nature à susciter certains doutes (politique, scénario économique valorisation). La surperformance des secteurs défensifs au même moment (en Europe et au Japon notamment) envoie plutôt le message inverse. Cette configuration nous paraît bien traduire les hésitations qui ont caractérisé les échanges au cours des dernières semaines.


Achevé de rédiger le 2 juin 2017

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe