BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

La Chine, un mastodonte dans l’énergie solaire

Alors que les Etats-Unis font mine de revenir aux énergies fossiles sous l’égide de leur président, la Chine multiplie les projets de production d’énergie renouvelable. La presse s’est fait dernièrement l’écho de la mise en service d’une ferme solaire installée sur un vaste plan d’eau, proche de Huainan, et capable de générer 40 megawatts. Une telle puissance permet, peu ou prou, de subvenir aux besoins de 15000 foyers. Cela est effectivement très peu au vu de la taille de la population chinoise, évaluée à circa 1.3 milliards de personnes, mais, et ce qu’il convient de retenir, cette initiative atteste de la volonté du pays de s’inscrire avec détermination dans une nouvelle ère, celle des énergies renouvelables.

Chine

Alors que les Etats-Unis font mine de revenir aux énergies fossiles sous l’égide de leur président, la Chine multiplie les projets de production d’énergie renouvelable. La presse s’est fait dernièrement l’écho de la mise en service d’une ferme solaire installée sur un vaste plan d’eau, proche de Huainan, et capable de générer 40 megawatts. Une telle puissance permet, peu ou prou, de subvenir aux besoins de 15000 foyers. Cela est effectivement très peu au vu de la taille de la population chinoise, évaluée à circa 1.3 milliards de personnes, mais, et ce qu’il convient de retenir, cette initiative atteste de la volonté du pays de s’inscrire avec détermination dans une nouvelle ère, celle des énergies renouvelables.

Selon les prévisions prospectives du dernier plan quinquennal, la Chine entend se doter, d’ici 2022, d’une capacité totale de plus de 300 gigawatts en énergies solaire ou éolienne, soit l’équivalent de 350 réacteurs nucléaires. En 2015, la puissance installée des fermes solaires n’était que de 50 gigawatts ; il est prévu qu’elle passe à 110 gigawatts d’ici fin 2018. L’effort à fournir est donc considérable ; il est à la mesure de l’appétit gargantuesque du pays à poursuivre son développement tout en préservant l’environnement et tout en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique. En comparaison, à cette même date, les Etats-Unis auront, dans le solaire, une puissance installée de seulement 41 gigawatts. A titre d’illustration, dans les dossiers des planificateurs chinois figure la création, dans la région autonome du Ningxia, d’une ferme solaire de 6 millions de cellules photovoltaïques, représentant un budget de construction de $2.3 milliard, une superficie de 46km2 et une puissance de 2 gigawatts.

A n’en point douter, l’économie chinoise, du maître d’ouvrage aux différents sous-traitants, saura tirer profit de telles opportunités de développement et sera, vraisemblablement, en mesure de prendre des parts de marché conséquentes dans un secteur mondialisé qui, au regard de l’urgence à trouver des solutions pérennes au réchauffement climatique, devrait croître fortement dans les années qui viennent. Ce mouvement devrait être soutenu par la tendance constante à la baisse des prix des composants photovoltaïques (moins 40% depuis 2010) ; des économies d’échelle conséquentes se nourrissent ainsi de l’utilisation en forte hausse de ces composants dans un cercle vertueux auto-entretenu.


Rédigé le 01/12/2017

Sur le même thème

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Un tour d'horizon des principales tendances économiques de la semaine.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Veuillez cocher la case ci-dessous pour vous abonner