BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Perspectives 2018 – Où est passée l’inflation ?

Ce texte est un extrait de nos Perspectives d'Investissement pour 2018. Pour obtenir une copie complète des nos Perspectives d'Investissement, veuillez cliquez ici

La croissance mondiale est au rendez-vous…

Quel changement en un an ! « La reprise cyclique de l’économie mondiale qui a commencé au milieu de 2016 continue de s’affermir » indique le Fonds monétaire international (FMI) dans sa dernière livraison des « Perspectives de l’économie mondiale ». L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est sur la même longueur d’onde et les prévisionnistes privés ont, eux aussi, revus leurs attentes de croissance à la hausse, tout particulièrement en ce qui concerne la zone euro au cours des derniers mois.

Ce texte est un extrait de nos Perspectives d'Investissement pour 2018. Pour obtenir une copie complète des nos Perspectives d'Investissement, veuillez cliquez ici

La croissance mondiale est au rendez-vous…

Quel changement en un an ! « La reprise cyclique de l’économie mondiale qui a commencé au milieu de 2016 continue de s’affermir » indique le Fonds monétaire international (FMI) dans sa dernière livraison des « Perspectives de l’économie mondiale ». L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est sur la même longueur d’onde et les prévisionnistes privés ont, eux aussi, revus leurs attentes de croissance à la hausse, tout particulièrement en ce qui concerne la zone euro au cours des derniers mois.

… pas l’inflation

Un élément manque dans le paysage et, en 2018, une impression de déjà-vu risque de saisir les économistes, les investisseurs et les banquiers centraux. Au cours des dernières années, l’inflation est devenue un animal timide qui ne dépasse pas 3 % pour l’économie mondiale et 2 % dans les pays de l’OCDE alors que de grandes économies évoluent désormais au-dessus de leur potentiel de croissance ou proches du plein-emploi. Des économistes s’interrogent sur la pertinence de la courbe de Phillips, cette relation qui lie l’inflation (à travers les salaires) et le taux de chômage.

Que peut-on attendre pour 2018 ?

  • Les évolutions dans les grands pays développés devraient, en grande partie prolonger les tendances décelables à l’heure actuelle. Ce scénario ne prévoit pas de chocs, externes ou internes, et donc pas de récession. Il est en ligne avec celui des organisations internationales comme le FMI et l’OCDE qui indiquent respectivement que l’accélération de la croissance s’affermit et que la reprise est désormais davantage synchronisée à l’échelle internationale. Les deux organisations ont également les mêmes interrogations quant à l’émergence d’une croissance « durable et inclusive » à moyen terme et soulignent l’importance pour les dirigeants de maintenir une vision à plus long terme […] et de mettre en œuvre les réformes structurelles.
  • Nous partageons ce point de vue, en particulier sur le risque structurel que fait peser le creusement des inégalités. Nous limiterons toutefois notre analyse aux perspectives à court terme, davantage susceptibles d’influencer les marchés financiers dans les prochains mois.
  • Notre vision pour 2018 Les principales économies restent proches de leur potentiel, si bien que les écarts de production se ferment aux Etats-Unis et au Japon et se réduisent au Royaume-Uni et dans la zone euro. L’économie mondiale croît à sa vitesse de croisière sans déséquilibre majeur, y compris dans les zones émergentes. Cette situation conduit les banques centrales à poursuivre la normalisation de leur politique monétaire avec des différences notables.

Que peut-on vraiment craindre pour 2018 ?

  • Le principal risque nous paraît être une accélération rapide et durable de l’inflation parce que la croissance potentielle est effectivement plus basse et que les banques centrales n’auront pas su réagir assez vite à cette situation et/ou auront trop longtemps cherché à prolonger cette « parenthèse enchantée » d’une croissance solide sans inflation. Le thème de l’erreur de politique monétaire surgirait alors, entraînant une nette détérioration des marchés obligataires partout dans le monde.
  • S’il s’agit de prendre en compte des chocs exogènes, le risque d’un retour du protectionnisme nous semble toujours d’actualité au regard de la façon dont les renégociations de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ont été conduites fin 2017 par l’administration Trump.

Que peut-on souhaiter pour 2018 ?

  • Le meilleur des mondes pour les agents économiques et pour les marchés financiers qui pourrait consister en une accélération de la croissance mondiale au-delà des niveaux actuels sans accélération de l’inflation parce que la croissance potentielle est plus élevée. Un choc de productivité suppose l’apparition d’une innovation majeure (par nature imprévisible) et sa diffusion à l’ensemble de l’économie et/ou l’adaptation à des changements d’organisation de la production (qui pourraient passer par des réformes structurelles).
  • C’est aussi le souhait formulé en creux par l’OCDE et par la Commission européenne. L’Europe, sortie plus forte de la crise de la dette souveraine, paraît d’ailleurs bien armée pour mettre en place des réformes qui pourraient déboucher sur une augmentation du potentiel de croissance dans les prochaines années.
  • La fin de 2017 est venue confirmer que la reprise généralisée de l’économie mondiale s’est faite, jusqu’à présent sans accélération de l’inflation. Ce constat, associé à d’autres éléments, renforce à nos yeux nettement la possibilité que Boucles d’or se réveille dès 2018. Cette référence au conte « Boucles d’Or et les trois ours » est utilisée sur les marchés financiers pour décrire une économie suffisamment solide pour assurer la croissance des bénéfices des entreprises mais sans surchauffe, qui conduirait à un durcissement de la politique monétaire pour éviter l’inflation. L’économie est « juste comme il faut » comme, dans la maison des trois ours, un seul bol de porridge est à la bonne température et un seul lit assez confortable.

Lisez maintenant l'analyse complète de nos Perspectives d'Investissement 2018

Lisez en plus

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe