BNP AM

Le blog officiel de BNP Paribas Asset Management

Olivier de Larouzière
2 Auteurs · Marchés
21/03/2022 · 2 minutes de lecture

Talking heads – La crise géopolitique fait vaciller les marchés obligataires

Les marchés obligataires internationaux étaient déjà en difficulté avant le conflit en Ukraine, mais ils pouvaient au moins se concentrer sur une tendance claire : la perspective d'une politique ferme de la part des banques centrales pour lutter contre la hausse de l'inflation. L’évolution de la situation géopolitique a non seulement bouleversé tous les calculs, mais a également réduit les prévisions d'inflation et de croissance et dégradé l’ensemble des fondamentaux sur un horizon prévisible.   

Écoutez le podcast d’Olivier De Larouzière, Directeur de la gestion obligataire, et Daniel Morris, Responsable de la stratégie de marché, qui discutent des stratégies de gestion du risque et de réduction de l'exposition, du suivi indispensable de la liquidité du marché et des niveaux de diversification, ainsi que des implications pour les obligations durables et la dette émergente.

Notre publication « Market Weekly », désormais rebaptisée Talking heads, propose aux investisseurs des éclairages précieux sur des sujets qui les intéressent vraiment, une analyse du monde et des marchés sous l'angle de la durabilité ainsi que des entretiens captivants avec des experts en investissement.

Avertissement

Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication, sont basées sur les informations disponibles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Chaque équipe de gestion de portefeuille peut avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Les opinions exprimées dans ce podcast ne représentent en aucun cas un conseil d’investissement.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise de fonds initiale. Les performances passées ne sont pas une indication fiable des performances futures.

L’investissement dans les marchés émergents, ou dans des secteurs spécialisés ou restreints, est susceptible d’être soumis à une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un degré élevé de concentration, d’une plus grande incertitude parce que moins d’informations sont disponibles, qu’il y a moins de liquidité ou en raison d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions du marché (conditions sociales, politiques et économiques). 

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la majorité des marchés internationaux développés. C’est pourquoi les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent présenter un risque plus important.

Sur le même thème

Weekly insights, straight to your inbox

A round-up of this week's key economic and market trends, and insights on what to expect going forward.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide
Please check the boxes below to subscribe