COP21 : les belles promesses suffiront-elles ?

Post with image

À l’occasion de la 21e Conférence des parties (COP21), de nombreux pays ont présenté leurs contributions nationales en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Globalement, ces « contributions » pourraient participer à une diminution significative des émissions de CO2 mais ne suffiraient vraisemblablement pas à contenir le réchauffement climatique dans la limite des 2 degrés Celsius.

Si ces « contributions prévues déterminées au niveau national » (INDC) – pour reprendre le terme exact des Nations Unies – sont honorées, le volume total des émissions de CO2 pourrait baisser de 54% d’ici 2025 et de 75% d’ici 2030. Cependant, il resterait toujours un excédent de 9 gigatonnes en 2025 et de 15 gigatonnes en 2030 selon le soi-disant scénario d’une hausse de 2°C au moindre coût. (Pour consulter le rapport sur l’effet global des contributions, cliquez ici)

Selon les chiffres publiés en marge de la COP21, la planète a connu le mois d’octobre le plus chaud de son histoire. De surcroît, octobre a été le septième mois de l’année 2015 à battre un record de température mensuelle. Or, la hausse globale des températures est déjà à mi-chemin de la limite « contrôlable » des 2 degrés Celsius.

Certains scientifiques avancent que la trajectoire des 2°C est trompeuse, dans la mesure où un tel objectif donne l’impression qu’il est réalisable et que les effets du réchauffement climatique pourraient être contenus. Peu importe qui a raison ou qui a tort, il est nécessaire de prendre des mesures maintenant et de dépasser les promesses de réduction des GES faites jusqu’ici.

Vous trouverez une illustration des émissions de gaz à effet de serre publiée dans un article sur le blog Investors’ corner sur la COP21 ici.

Les investissements durables et socialement responsables (ISR) sont l’un des neufs thèmes qui reflètent les priorités des investisseurs cette année selon nous. Dans le cadre de ces thèmes, nous avons choisi plusieurs fonds qui représentent selon nous les solutions les plus pertinentes aux défis posés par le contexte de marché actuel, ainsi qu’à l’évolution des besoins de nos clients.

L’offre de BNP Paribas Asset Management se compose d’un large éventail de produits ISR développés pour répondre aux besoins des clients désireux de bénéficier d’un potentiel de rendement et de contribuer à protéger l’environnement et la société.

Nieck Ammerlaan

Senior web content editor & investment content writer

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*