Energie solaire : l’Inde se réveille

Post with image

En moins de 4 ans, la capacité installée en énergie solaire photvoltaique de l’Inde est passée de 2.6GW à 20GW (en date de fin Janvier 2018)1, bien en avance sur les objectifs qu’elle s’était fixée. C’est l’équivalent de 23 réacteurs nucléaires2. L’objectif à fin 2022 est de 100GW, un chiffre presque démentiel1 pour un laps de temps aussi contraint.

Sur la seule année 2015, un million de lanternes solaires et 1.4 million de cuisinières solaires y ont été vendues3

Ces chiffres frisent la démesure; ils sont à la dimension du pays ; ils préfigurent le potentiel de croissance du secteur. Car les marges de progression sont énormes ! Qu’on en juge ! La filière photovoltaique ne fournissaitt en 2015 que 0.4% de la production nationale d’électricité. Or, avec 300 jours d’ensoleillement dans l’année, l’Inde se classe au premier rang mondial pour le potentiel d’exposition solaire9 ; elle s’est, enfin, décidée à exploiter ce gisement inépuisable et gratuit ; le mouvement ne fera que s’amplifier. En quatre-vingt-dix minutes, un nombre suffisant de rayons du Soleil frappe la Terre pour la fournir en énergie pendant un an; c’est vrai à l’échelle de la planète; c’est particulièrement vrai pour l’Inde.

Le montant des investissements prévu dans le solaire sous toutes ses formes est de l’ordre de USD100 milliards entre 2015 et 2022 4. L’énergie solaire, terme générique, se décline, en fait, selon les différentes formes suivantes :

  • L’énergie solaire photovoltaïque est une énergie électrique produite par l’exposition au rayonnement solaire de panneaux dits « photovoltaïques ».Pour ce faire, elle utilise l’effet photoélectrique qui permet de transformer les photons émis par le soleil en électricité. En fin de vie, le panneau photovoltaïque aura produit 20 à 40 fois l’énergie nécessaire à sa fabrication et à son recyclage.L ‘Inde pourrait compter plus de 200 GW en photovoltaïque installé en 2030, presque autant que la capacité actuelle des centrales à charbon , dès 2020, l’électricité des centrales solaires pourrait coûter moins cher que celle des centrales à charbon15. Preuve de son engagement et de sa détermination, le gouvernement a récemment doublé la taxe sur le charbon et propose des aides pour fermer les centrales à charbon de plus de 25 ans14.
  • Pratiquement et prosaïquement, le développement du solaire photovoltaïque dépasse le cadre des seules centrales électriques, souvent de taille conséquente, et peut revêtir des formes et utilisations insoupçonnées :
  • Sur la seule année 2017, l’Inde a installé 9,1 GW (contre 3,97 GW en 2016), loin derrière la Chine (53 GW), mais près des États-Unis (10,6 GW) et devant le Japon : (7 GW); cela porte sa puissance installée totale à 18,3 GW, loin derrière les quatre grands du secteur : Chine (131 GW), États-Unis (51 GW), Japon (49 GW) et Allemagne (42 GW)12[. Ainsi qu’il a déjà été dit, l’’objectif affiché est de faire passer la puissance installée à 100GW d’ici 2022. La répartition en serait de 40GW pour les installations en toitures et de 60GW pour les centrales de grande ou moyenne taille. Le gouvernement a déjà approuvé 56 projets de « villes solaires » et 27 projets de « parcs solaires » dans 21 états.
  • Eclairage. En 2012, 5.4 millions de lampes solaires (4.6 millions de lanternes et 0.8 million de lampes de maison) étaient installées. Il est prévu qu’en 2022, pas moins de 20 millions le seront16. Le gouvernement subventionne ces achats à hauteur de 30% minimum de leur prix5. Ces dispositions incitatives s’inscrivent dans la politique qu’il met en oeuvre pour réduire les émissions de gaz à effets de serre. Par ailleurs, les banques ont reçu pour consigne de faciliter des prêts avantageux aux Indiens désireux de passer à l’énergie solaire.
  • A noter qu’une lampe solaire de jardin – ou lanterne – fonctionne avec trois éléments complémentaires : un panneau solaire miniature (intégré à la lampe) qui capte l’énergie solaire pendant la journée, une batterie (intégrée également à la lampe) qui stocke l’énergie captée et, alimentée par la batterie, une ampoule LED qui éclaire dès la nuit tombée. La durée d’éclairage dépend de la quantité d’énergie stockée dans la batterie6. Le principe de fonctionnement d’une lampe solaire intérieure, ou lampe de maison, est à peu près le même, si ce n’est que le panneau solaire, situé à l’extérieur, est physiquement dissocié de la partie batterie – ampoule LED logée à l’intérieur; les deux parties étant reliées par un câble6
  • Agriculture. Des pompes photovoltaïques de faible puissance sont de pluq en plus utilisées pour l’irrigation des champs.Autre,illustration de la percée du photovoltaîque, il est progressivement procédé à la couverture des canaux d’irrigation avec des panneaux photovoltaïques, ce qui présente le double avantage de produire de l’électricité et de réduire l’évaporation. Les panneaux disposés à ces usages servent également à récupérer l’eau de pluie; celle-ci a comme avantage appréciable d’être libre de contamination bactérienne et d’être exempte de matériaux en suspension ; dans un pays soumis encore à des maladies endémiques, comme l’hépatite ou la fièvre typhoïde, ce procédé, conjugué à des dispositifs simples de filtration et de désinfection, permet de fournir en eau potable les populations villageoises.
  • Réfrigération et climatisation. Des panneaux photovoltaiques sont installés sur les toits des maisons ; durant le jour, ils fournissent l’électricité nécessaire au fonctionnement de modules de réfrigération ou de mécanismes de ventilation ou climatisation7, le surplus servant à alimenter des batteries; celles-ci prennent le relais une fois la nuit tombée8.
  • L’énergie solaire thermique se réfère à l’utilisation du rayonnement solaire dans le but d’échauffer un fluide (liquide ou gaz). L’énergie reçue par le fluide peut être ensuite utilisée directement (eau chaude sanitaire ou chauffage) ou indirectement (production de vapeur d’eau pour entraîner des alternateurs et ainsi obtenir de l’électricité)13
  • En mars 2016, la puissance installée cumulée des capteurs solaires thermiques en Inde atteignait 6.3 GW (8.9 millions de m2 de capteurs), au 6e rang mondial, très loin derrière la Chine (309.5GW) et les États-Unis (17.4GW). Les objectifs sont d’installer 20 millions de m² de capteurs (principalement des chauffe-eau solaires) d’ici 202[2]11.
  • L’énergie solaire thermodynamique à concentration est utilisée dans une centrale solaire thermique à concentration, dite encore énergie héliothermodynamique, en anglais CSP (pour Concentrated Solar Power). Une telle centrale concentre les rayons du Soleil à l’aide de miroirs afin de chauffer un fluide caloporteur qui permet en général de produire de l’électricité. Ce type de centrale permet, en stockant ce fluide dans un réservoir, de prolonger le fonctionnement de la centrale plusieurs heures au-delà du coucher du Soleil10. Le gouvernement indien a décidé récemment de réduire le financement prévu pour la filière thermodynamique au profit du photovoltaïque.

En tant que gérant de fonds environnementaux, BNP Paribas Asset Management suit avec vigilance ces transformations et essaie de repérer les gagnants du futur. Au regard des défis écologiques sans nom auxquels l’humanité se trouve aujourd’hui confrontée, entre autres et plus particulièrement, dans les pays densément peuplés, comme l’Inde ou la Chine, des mastodontes de l’énergie solaire devraient rapidement émerger. Il y a fort à parier qu’ils seront indiens ou chinois.

1 https://cleantechnica.com/2018/02/07/india-achieves-20-gigawatts-solar-capacity-4-years-ahead-initial-target/

2 https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire

3 « Ministry of New and Renewable Energy, Annual Report 2015-2016 ». Retrieved 2017-04-21     https://mnre.gov.in/file-manager/annual-report/2015-2016/EN/Chapter%201/chapter_1.htm

4  https://www.reuters.com/article/india-solar/indias-modi-raises-solar-investment-target-to-100-bln-by-2022-idUSL3N0UG13H20150102

5  http://pib.nic.in/newsite/erelease.aspx?relid=83632

6 http://eclairage-solaire.confort-domicile.com/eclairage-solaire/dossier/681/eclairage-solaire-comment-ca-fonctionne.html

7 https://www.itsmysun.com/solar-essential-all-details/

8  https://www.solarpowerworldonline.com/2017/02/giving-electric-vehicle-batteries-second-life-solar-projects/

9  http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Farticles.economictimes.indiatimes.com%2F2009-10-26%2Fnews%2F28443220_1_solar-power-renewable-energy-india-ranks

10  https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_thermodynamique

11   www.indianpowersector.com  http://indianpowersector.com/home/electricity-regulation/national-solar-mission/

12  http://www.energies-renouvelables.org/articles/newsletter_15102014/inde-gamesa.asp  et  http://www.iea-pvps.org/fileadmin/dam/public/report/statistics/IEA-PVPS_-_A_Snapshot_of_Global_PV_-_1992-2017.pdf

13 https://fr.wikipedia.org/wiki/Énergie_solaire_thermique

14   http://www.energies-renouvelables.org/articles/newsletter_15102014/inde-gamesa.asp

15   https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_solaire_en_Inde

16 https://en.wikipedia.org/wiki/Solar_power_in_India


Pour lire plus d’articles sur notre thème de l’investissement socialement durable (ISR), cliquez ici >

Plus d’articles d’Alexandre Jeanblanc.

Alexandre Jeanblanc

Investment Specialist, SRI

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*