Identifier les entreprises Superstars des marchés émergents

Post with image

Bien que le taille et la rentabilité de l’entreprise soient des facteurs importants, le concept d’avantage concurrentiel durable nous semble essentiel pour identifier des entreprises Superstars dans les marchés émergents. Cette approche consiste également à identifier les principaux facteurs qui sous-tendent cet avantage concurrentiel et à déterminer le degré de dépendance des entreprises à la fiabilité de leur équipe dirigeante.


Selon nous, une entreprise Superstar est capable d’afficher durablement une rentabilité élevée du capital investi et peut exploiter de nombreuses opportunités pour réinvestir sur le long terme, ce qui lui permet d’accroître sa valeur économique. Toutefois, quels que soient la taille de l’entreprise et le secteur où elle exerce son activité, le principal facteur est l’existence d’un avantage concurrentiel durable permettant de protéger la valeur de l’entreprise.

  • Une entreprise Superstar peut par exemple bénéficier d’un avantage structurel qui lui permet d’afficher les coûts les plus faibles et de pratiquer des prix plus intéressants que ses concurrents.
  • Autre atout non-négligeable, posséder une marque bien identifié par les clients qui trouve un écho chez les clients et qui offre une marge de manœuvre importante pour fixer les prix.
  • À l’ère du développement technologique, l’« effet réseau » constitue également un avantage difficile à remettre en cause. Cette tendance s’observe clairement pour les plateformes, sociétés spécialistes des réseaux sociaux ou acteurs du commerce électronique.

L’importance de la qualité de la direction

Dans les pays émergents, en raison du nombre élevé d’entités contrôlées par l’État (ou entreprises appartenant à l’État), la qualité de l’équipe dirigeante joue un rôle majeur. Dans ce contexte, au-delà des avantages concurrentiels, la capacité de la direction à faire office de garant responsable du capital des actionnaires constitue un atout indéniable.

Naturellement, les facteurs qui déterminent les avantages concurrentiels évoluent avec le temps. Si les entreprises ne parviennent pas à s’adapter, elles sont susceptibles de tomber de leur piédestal. Ressortant à environ 60 % dans les pays émergents, le taux d’attrition (ou churn rate) des entreprises Superstars est plus élevé que celui de leurs homologues des pays développés (40 %1).

Les thématiques durables sont favorables aux Superstars des pays émergents

Observer les thématiques et les tendances est essentiel à l’analyse des entreprises Superstars et leur capacité à pérenniser leur avantage concurrentiel. Les analyses de durabilité se doivent d’être « prospectives » et de tenir compte de ces tendances et de ces changements.

L’essor de la classe moyenne et l’augmentation de leurs revenus et de leur patrimoine est l’une des tendances durables dans de nombreux pays émergents. Ce qui devrait offrir d’excellentes opportunités aux entreprises pour renforcer leur part de marché et leurs chiffres d’affaires. Ces pays représentent bien plus de la moitié de la population mondiale et la consommation devrait y atteindre 30 000 milliards de dollars par an d’ici 2025.

La démographie est également une tendance durable. En Afrique, par exemple, la population est composée à plus de 50 % de personnes âgées de moins de 25 ans. Cette tendance alimente la révolution mobile, non seulement de manière générale dans les communications, mais aussi dans les domaines de la banque mobile et des médias sociaux, les « primo-accédants » au monde numérique cherchant à éviter les achats physiques pour privilégier les smartphones et les applications. Parallèlement, les taux d’illettrisme dopent la demande pour les applications vocales et les recherches du même type. Les entreprises les plus à la pointe dans le domaine technologique devraient donc tirer leur épingle du jeu.

Par ailleurs, diverses tendances, comme l’urbanisation rapide, la croissance économique et l’augmentation de la classe moyenne accroissent la demande en faveur des biens et des services de bonne qualité, notamment dans le secteur du luxe mais aussi dans ceux de l’hôtellerie et des vacances haut de gamme.

Un intérêt à la fois local et international

Ces tendances devraient clairement permettre aux acteurs historiques, comme les géants publics du secteur des télécommunications, mais aussi aux jeunes entreprises locales de s’engouffrer dans la brèche. Les grandes multinationales, possédant la trésorerie suffisante pour financer leur croissance à l’international et capables de s’adapter aux besoins locaux, peuvent aussi saisir des opportunités.

A l’inverse, certaines entreprises des pays émergents se sont appuyées sur des marques locales pour essayer de s’imposer sur les marchés développés, tandis que d’autres ont profité de la faiblesse des coûts de leur activité manufacturière et de leur expertise d’ingénierie pour s’imposer sur le plan régional avant d’accroître leur part de marché au niveau mondial. Nous pouvons notamment citer des avionneurs régionaux brésiliens, des cimentiers mexicains, des groupes chinois d’équipements de télécommunications ainsi que des entreprises indiennes des secteurs de la pharmacie et de l’externalisation informatique.

Ce profil de « Superstar » est-il adapté à un style de gestion axé sur les valeurs de croissance ?

Comme nous l’avons déjà précisé, les entreprises Superstars peuvent profiter de leur rentabilité élevée pour réinvestir dans de nouvelles opportunités. Compte tenu de leurs caractéristiques, la plupart de ces entreprises se retrouvent dans la catégorie des valeurs de croissance, qui suscitent l’intérêt de nombreux investisseurs.

Il est toutefois essentiel d’être capable de valoriser et d’investir dans ces entreprises à des prix attractifs afin de contribuer aux performances à long terme. Les valorisations des marchés émergents intègrent souvent une décote par rapport aux marchés développés, pour des raisons macroéconomiques, politiques, voire géopolitiques. Savoir évaluer les risques et les fragilités des pays émergents ainsi que les avantages concurrentiels des entreprises (et leur durabilité) implique une solide connaissance du marché local. En outre, déterminer la pertinence d’une tendance ou d’une thématique nécessite une expertise globale des secteurs. Deux conditions sine qua non pour les investisseurs intéressés par les entreprises Superstars des marchés émergents.


1Source : https://www.mckinsey.com/featured-insights/innovation-and-growth/what-every-ceo-needs-to-know-about-Superstar-companies


Pour de plus sur les marchés émergents, cliquez ici >

Pour découvrir nos fonds et sélectionner ceux qui répondent à vos besoins, cliquez ici >

Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication. Elles émanent des informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement autres en fonction des clients.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas leur investissement initial.

Investir dans les marchés émergents ou dans des segments de marché spécialisés ou restreints peut présenter une volatilité supérieure à la moyenne en raison de la forte concentration de leurs positions, d’un degré d’incertitude plus élevé reflétant le manque d’informations disponibles, de leur liquidité plus faible ou de leur sensibilité plus grande à l’évolution du contexte de marché (social, politique et économique).

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la plupart des marchés développés internationaux. Par conséquent, les services de transaction, de liquidation et de conservation du portefeuille utilisés pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent comporter un risque plus élevé.

Vincent Nichols

CFA, Investment Specialist, Global Emerging Market Equities

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*