La voiture électrique, une opportunité d’investissement mais pas dans les batteries

Post with image

La voiture électrique deviendra la norme plus vite que prévu, mais le timing de la percée dépendra du coût des batteries. Or, selon nous, l’industrie des batteries n’est pas nécessairement l’opportunité d’investissement la plus attractive.

La vitesse à laquelle la voiture électrique s’imposera dépend surtout de la baisse des coûts des batteries. Les prix ont déjà baissé sensiblement, de 1.000 dollars par kilowattheure en 2010 à 209 dollars l’année passée. Selon Bloomberg, si ce rythme se maintient, la voiture électrique sera moins chère à l’achat que son homologue à moteur à combustion après 2020.

Le moteur électrique peut se développer plus vite que prévu. Les grands groupes technologiques débarquent en masse sur le marché de l’automobile, pendant que les gouvernements encouragent la voie électrique et les consommateurs sont de plus en plus disposés à payer un peu plus pour une voiture électrique. Il ne serait pas surprenant que d’ici 2030 de 30 à 40 % des véhicules qui circuleront sur nos routes soient propulsés partiellement ou totalement par un moteur électrique. Le scandale des moteurs diesel Volkswagen a marqué un tournant dans l’histoire automobile. Il a non seulement eu un impact colossal sur Volkswagen mais aussi sur les gouvernements et les consommateurs.

Focus sur les fournisseurs de composants critiques et de technologies

Cependant, les incertitudes sont nombreuses concernant les véhicules électriques. Comment, par exemple, les gouvernements vont-ils réagir à la baisse attendue des accises ? Comment les consommateurs vont-ils réagir lorsqu’ils apprendront que la valeur de revente de leur voiture électrique sera plus basse que celle des voitures conventionnelles à cause du coût des batteries ? Les infrastructures nécessaires à l’approvisionnement des nouvelles voitures électriques seront-elles construites à temps ?

Bien que le coût des batteries soit le facteur déterminant pour assurer la percée du moteur électrique, les meilleures opportunités pour les investisseurs ne se trouvent pas chez les constructeurs automobiles. Ce secteur nécessite beaucoup de capitaux, compte déjà trop d’acteurs, offre un maigre rendement sur investissement, souffre de surcapacité et présente un risque d’actifs délaissés. Par contre, il y a davantage d’opportunités d’investissements dans les entreprises qui, par le développement de composants et de technologies critiques, contribuent à l’essor rapide de la voiture électrique. Notamment, les fabricants de pièces électroniques, qui régulent la puissance des véhicules électriques ou qui améliorent l’efficacité énergétique du moteur électrique. Les fabricants de semi-conducteurs sont également intéressants car les véhicules électriques sont plus complexes.

La Chine a la clé

Le marché des voitures hybrides et électriques a connu une croissance annuelle de 54 % en 2017, selon les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie. À l’échelle mondiale, trois millions de véhicules (électriques) circulent actuellement, mais cela ne représente qu’une infime partie du parc automobile routier total estimé à plus d’un milliard de véhicules par Navigant Research. Du million de voitures électriques vendues l’année passée dans le monde, la moitié a été achetée en Chine, représentant actuellement le plus grand marché de la voiture électrique dans le monde.

C’est la Chine qui détient la clé du moteur électrique. Pékin a plusieurs raisons d’encourager l’achat de voitures électriques. D’une part, les fabricants automobiles chinois ne rencontrent pas le succès espéré en dehors de la Chine. Ils entendent profiter de la percée de la voiture électrique pour inverser la tendance. D’autre part, Pékin y voit un bon moyen pour réduire la pollution dans les villes.


Pour plus d’articles sur notre thème d’investissement socialement responsible (ISR), cliquez ici.

Voir aussi : Les batteries rechargeables: un élément clé de la lutte contre le réchauffement climatique.

Justin Winter

Portfolio Manager, Director

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*