De l’énergie solaire pour faire marcher des pompes à l’essence : l’exemple de l’Inde

Post with image

L’Inde a sur son territoire plus de 50000 pompes à essence. Une pompe nécessite pour son fonctionnement quotidien un peu plus de 5KW en électricité,  soit 1440 KW par an. Quasiment partout, ce sont des centrales diesel qui fournissent l’électricté requise. Or, il existe aujourd’hui des pompes électriques à énergie solaire pouvant produire une telle puissance. Dans un pays qui bénéficie de plus de 300 jours de soleil par an, l’intérêt de telles pompes est évident.

Durant le jour, l’énergie solaire est transformée en énergie électrique venant alimenter les pompes, le surplus étant déversé dans le réseau ; durant la nuit, c’est le réseau qui subvient aux besoins des pompes..

Les bénéfices sont multiples pour l’opérateur: factures électriques réduites au minimum, profits en hausse; baisse de l’impôt sur les bénéfices du fait de l’amortissement des coûts d’installation.

Le gouvernement indien a bien compris les avantages de l’installation de ces pompes; il les subventionne à raison de 30% de leur coût initial. Cela fait partie du plan national qu’il a défini pour réduire ses émissions de gaz à effets de serre. Cet exemple, aussi minime soit-il, illustre la multiplicité et la diversité des solutions qui peuvent être mises en place pour relever ce défi inédit qu’est le réchauffement climatique.

BNP Paribas Asset Management suit avec attention de tels développements; cette démarche rentre dans le cadre plus large de l’analyse qu’elle fait de tous les secteurs de l’environnement au niveau mondial. Les années 2020 seront vraisemblablement celles d’une nouvelle révolution, la révolution environnementale.


Pour lire plus d’articles sur notre thème de l’investissement socialement durable (ISR), cliquez ici >

Plus d’articles d’Alexandre Jeanblanc.

Notre vision d’investissement durable

Alexandre Jeanblanc

Investment Specialist, SRI

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*