Le taux de rotation des grandes actions indiennes offre des opportunités intéressantes lors de la sélection des actions

Post with image

L’Inde est connue pour ses gigantesques conglomérats familiaux, dont certains font partie des plus grandes sociétés cotées du pays, comme les groupes Tata, Reliance de Mukesh Ambani, Aditya Birla de KM Birla et Bharti Enterprises de Sunil Mittal. En janvier 2015, les sociétés cotées des 10 plus grands conglomérats représentaient plus de 20% de la capitalisation boursière totale à la Bourse de Bombay[1].

En revanche, peu de personnes sont au courant du taux de rotation considérable des plus grandes entreprises indiennes en tête de classement ces dernières années, un grand nombre de nouvelles entreprises émergentes en plein essor ayant succédé à celles qui ont fait leur temps. Quelles sont les conséquences en termes d’opportunités lors de la sélection d’actions indiennes ?

Des changements plus rapides que l’éclair dans le classement de tête indien

Moins d’un quart (12) des 50 premières entreprises par capitalisation boursière en 1990 figuraient encore dans le classement en 2014[2]. À titre de comparaison, aux États-Unis, généralement considéré comme une économie d’entrepreneurs avant la lettre, pas moins de 20 des 50 entreprises en tête de liste en 1990 ont gardé leur place en 2014. Le taux de rotation élevé de l’Inde reflète l’arrivée des secteurs des services et de la consommation, tels que les technologies de l’information et les produits pharmaceutiques, ainsi que la dynamique soutenue de cette économie émergente, où les sociétés traditionnelles établies sont confrontées à une concurrence croissante qui vise les têtes de classement.

Bonne rotation: plus de la moitié des titres de l’indice MSCI India ont changé durant ces 10 dernières années (changements en % par rapport à juin 2015)

Indian index rotation

Source : MSCI, FactSet, juillet 2015

Cette rotation du peloton de tête s’observe également dans l’indice MSCI India, la référence de la plupart des investisseurs internationaux qui misent sur l’Inde. Fin juin 2015, seuls 32 des 70 titres figuraient déjà dans l’indice il y a 10 ans, ce qui signifie que plus de la moitié des entreprises ont été détrônées par de nouvelles au cours de cette dernière décennie[3]. Rien que durant le 2e trimestre 2015, pas moins de huit entreprises sont entrées dans l’indice MSCI India et trois l’ont quitté.

Une source d’opportunités dans la sélection d’actions

Pour les investisseurs en actions indiennes, de tels changements peuvent créer des opportunités intéressantes lors de la sélection des actions en vue de détenir les meilleures entreprises indiennes de demain. Le choix est vaste ! Les investisseurs peuvent se concentrer sur des sociétés cotées susceptibles de rester dans le classement de tête. Ils peuvent aussi chercher à identifier les entreprises hors indice plus petites, mais en plein essor, qui sont appelées à gagner des parts de marché et à devenir les futurs leaders de leur secteur.

_______

Cet article a été publié dans la dernière édition de Mumbai Monitor

 

[1] Source : Bourse de Bombay, Capitaline, le 28 janvier 2015

[2] Source : Capitaline, Bloomberg, 2014

[3] Source : MSCI, juin 2015

[starbox id=paul.milon][starbox id=anand.shah]
Paul Milon

Investment Specialist, Indian equities

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*