Les répercussions, sur le monde financier, des phénomènes climatiques extrêmes

Post with image

Cet article a été rédigé par Impax Asset Management, une société de gestion spécialisée dans la transition vers un développement plus durable. 

Les conditions climatiques extrêmes connues ces dernières années (comme par exemple la fréquence élevée des ouragans, feux de forêt et inondations en 2017) devraient faire grimper la demande de générateurs d’énergie d’appoint portables, d’équipements pour le nettoyage et la réparation de dégâts massifs, mais aussi la planification et les investissements à long terme dans les solutions de résistance aux intempéries, comme la modernisation des infrastructures liées à l’eau, afin de contrer les raz-de-marée et les inondations.

Une avalanche de catastrophes climatiques ces 18 derniers mois

L’année 2017 a connu l’une des saisons des ouragans les plus fortes jamais enregistrées. Les États-Unis ont subi le passage de 6 ouragans violents. Selon les estimations, il s’agit de l’épisode le plus coûteux avec 300 à 475 milliards de dollars américains de dommages rien que pour les États-Unis. Pour rappel, le phénomène naturel le plus cher de l’histoire de ce pays, l’ouragan Katrina en 2005, a provoqué des dégâts jusqu’à 250 milliards de dollars américains.

Cet hiver, les habitants de Floride ont pu observer leurs premiers flocons de neige depuis 30 ans, tandis que la côte Est était en proie à de violentes tempêtes. À l’opposé, les habitants de Californie ont d’abord souffert de terribles sécheresses, avant d’assister auplus grave feu de forêt de l’histoire de l’état, suivi par des inondations et des glissements de terrain catastrophiques.

De graves inondations ont aussi touché l’Inde, le Pakistan et le Bangladesh, tandis que des glissements de terrain ont provoqué des ravages au Népal. En Afrique, Cape Town est confronté à la pire pénurie d’eau depuis 113 ans et risque bientôt de manquer d’eau potable pour plus de 40 millions de personnes.

Investir dans les solutions d’adaptation et de limitation des dégâts

Parmi les solutions d’urgence aux conditions climatiques extrêmes figure l’utilisation de générateurs d’énergie d’appoint portables pour remplacer et venir en support des systèmes d’énergie en panne. Les entreprises qui offrent des solutions de nettoyage et de réparation de dégâts massifs enregistrent aussi une augmentation de leurs activités, non seulement pour dégager des bâtiments et des arbres tombés, mais aussi pour identifier et éliminer des produits dangereux.

La planification à long terme pour résister aux tempêtes nécessite généralement de lourds investissements dans les infrastructures liées à l’eau. Ainsi, par exemple, les usines de traitement de l’eau pourraient nécessiter une modernisation afin de lutter contre les contaminations lors des raz-de-marée et inondations.

En outre, les canalisations, les pompes et les capteurs qui composent les systèmes d’élimination, de collecte et de transport de l’eau deviennent plus « intelligents ». L’intégration des technologies digitales permet à ces systèmes de suivre et de contrôler plus efficacement les processus de gestion de l’eau.

Un univers d’investissement en plein essor

Nos recherches et nos investissements dans le vaste univers de l’eau remontent à 2002. Au cours de cette période, nous avons constaté une augmentation rapide des opportunités d’investissement dans ce domaine, qui compte actuellement près de 300 entreprises [1]. Grâce à plus de 15 ans d’expérience d’investissement dans ce secteur, nous sommes en mesure d’identifier les entreprises les plus prometteuses qui offrent des solutions aux phénomènes climatiques extrêmes de plus en plus fréquents.

La demande en forte hausse pour ce type de produits et services, partiellement due à l’aggravation des conditions climatiques, devrait entraîner une forte croissance et surperformance du secteur par rapport aux marchés d’actions mondiaux.

 

[1] Source : Données internes d’Impax Asset Management au 31/01/2018

Bruce Jenkyn-Jones

Co-Head of Listed Equities, Executive Director, Impax Asset Management

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*