Quand le smart beta rencontre le multi-actif flexible

Post with image
Veuillez noter que le présent article peut contenir du langage technique. Pour cette raison, il est déconseillé aux lecteurs qui ne disposent pas d’une expérience professionnelle de l’investissement.

Le smart beta gagne en popularité dans le secteur de la gestion d’actifs. Ces techniques d’investissement fondées sur les facteurs ont d’abord été appliquées aux actions. Certains facteurs sont d’ailleurs devenus familiers des investisseurs : la valeur, le momentum, la qualité et le risque faible. Si cette approche factorielle est donc bien développée dans l’univers des actions, elle n’a percé que récemment dans les autres classes d’actifs. THEAM est l’un des premiers gestionnaires d’actifs en Europe à avoir appliqué le factor investing aux portefeuilles obligataires.

 

Le smart beta dans un monde multi-actif

Cette nouvelle étape franchie nous permet désormais d’offrir aux investisseurs des solutions smart beta multi-actifs. Comment cela marche ? Nous proposons un produit d’investissement multi-facteur composé d’actions et d’obligations et lui appliquons plusieurs facteurs smart beta diversifiés. Pourquoi le multi-actif ? Pour la simple raison que les actions et les obligations enregistrent généralement des bonnes performances à des périodes différentes. Dès lors, cette diversification permet de lisser la volatilité et d’améliorer le rendement global. Par ailleurs, les surperformances générées par les placements en actions et obligations sur la base de facteurs affichent des faibles corrélations les uns avec les autres, car ils reposent sur des facteurs de risque ou des anomalies de marché différents. Et c’est précisément cette « décorrélation » des facteurs qui amplifie les bienfaits de la diversification.

La gestion flexible appliquée aux portefeuilles smart beta

Depuis quelques années, les fonds flexibles sont de plus en plus demandés. L’environnement économique actuel caractérisé par des taux d’intérêt très bas et une reprise économique fragile à l’échelle mondiale complique la tâche des investisseurs désireux d’enregistrer de belles performances uniquement à partir des instruments financiers traditionnels. Dans ce contexte, la gestion flexible, par exemple au moyen d’un processus d’investissement libéré des contraintes liées à un indice de référence, peut apporter une solution par sa capacité à s’adapter aux conditions de marché en constante évolution.

L’expertise de THEAM dans la gestion flexible repose sur une allocation dynamique du bêta et à une gestion rigoureuse du risque. En effet, les expositions au marché sont ajustées en fonction des différents cycles économiques, tandis que le contrôle minutieux des risques vise à limiter les pertes en cas de turbulences de marché.

Nous sommes persuadés que le processus d’investissement flexible est l’outil le mieux adapté pour assembler efficacement les différentes briques du smart beta et ainsi élaborer un portefeuille « tout-en-un » qui résistera à toutes les conditions de marché. Un tel portefeuille peut en outre exploiter deux sources de performance supplémentaires : l’allocation dynamique axée sur les cycles macroéconomiques et le potentiel de surperformance lié alphas des facteurs.

Graphique 1 : Tableau illustrant la gestion flexible apliquée aux portefeuilles smart beta

smart beta meets multi asset

Source: THEAM

Yanning Ma

Multi-Asset Fund Manager, THEAM

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*