Graphique de la semaine : les investissements des entreprises américaines sont-ils en baisse ?

Post with image

Les données récentes faisant état d’une deuxième baisse consécutive des investissements des entreprises américaines ont terni le rapport sur le PIB du troisième trimestre par ailleurs meilleur que prévu – mais cette baisse est-elle fidèle à la réalité ?

  • Au niveau sectoriel, l’investissement dans les structures non résidentielles se démarque
  • Comparaison des chiffres d’investissement du PIB et des déclarations des entreprises
  • Les dépenses d’investissement ralentissent, mais continuent de croître

Au niveau global, l’investissement privé en actifs fixes a chuté de 1,3 % au troisième trimestre, à noter toutefois, de manière plus encourageante, l’important rebond après six trimestres de contraction de la composante des investissements résidentiels tandis que les investissements en produits de propriété intellectuelle restaient vigoureux.

Sources de déception

De façon moins heureuse, du moins à première vue, les investissements en équipements et structures non résidentielles ont régressé (Graphique 1).

La moitié de la baisse des investissements d’équipement est le fait d’une chute inhabituelle des équipements de traitement de l’information, en particulier des ordinateurs et des périphériques. Celle-ci fait suite à un important bond au deuxième trimestre et pourrait donc ne pas se reproduire. Les équipements de transport ont également enregistré une baisse. L’investissement dans ce segment a baissé au cours de quatre des cinq derniers trimestres. Mais la diminution des investissements dans les structures non résidentielles a été la plus importante.

Graphique 1 : Investissements privés américains en actifs fixes (variation en glissement trimestriel, corrigée des variations saisonnières)

Graphique 1 : Investissements privés américains en actifs fixes (variation en glissement trimestriel, corrigée des variations saisonnières)Source : BLS. Note : les chiffres figurant dans la légende indiquent la part de l’investissement fixe total.

Deux facteurs doivent être pris en compte lorsqu’il s’agit d’investissements en structures non résidentielles :

  • une grande partie de la baisse se concentre dans le secteur de l’énergie, ce qui n’est pas surprenant puisque les prix du pétrole brut ont stagné à 25 % en dessous de leurs plus hauts de 2018. Le nombre de plateformes de forage a chuté dans une proportion similaire.
  • alors que les chiffres corrigés des variations saisonnières ont baissé au cours des six derniers mois de 9 milliards de dollars, les valeurs corrigées des variations non saisonnières ont en fait augmenté de 4,4 milliards de dollars.

Pour l’essentiel, si l’investissement a augmenté, il n’a pas progressé autant que prévu pour cette partie de l’année, d’où la baisse désaisonnalisée.

Le PIB et les déclarations des entreprises divergent

La divergence entre les chiffres saisonniers et non saisonniers contribue à expliquer un autre écart : à savoir la divergence entre les chiffres des investissements des entreprises dans les comptes nationaux (PIB) et les dépenses en capital déclarées par les entreprises dans leurs déclarations trimestrielles.

Si les chiffres du PIB sont bien plus complets que ceux des entreprises cotées en bourse et si ceux-ci ne mesurent pas la même chose, pour autant, en principe, les deux séries de chiffres restent cohérentes l’une avec l’autre. Or, les données du T3 issues des déclarations des entreprises et des estimations des analystes font état d’une hausse de 3,3 % par rapport au trimestre précédent, tandis que les chiffres du PIB font état d’une baisse de 1,5 %. Il semblerait que la partie privée de l’économie enregistre une baisse de l’investissement plus importante que dans le segment public.

Graphique 2 : Dépenses d’investissement et évolution de l’investissement en actifs fixes non résidentiels   

Graphique 2 : Dépenses d'investissement et évolution de l'investissement en actifs fixes non résidentiels

Source : BLS, FactSet. Note : données non corrigées des variations saisonnières

Les entreprises continuent d’investir

L’avantage des déclarations des entreprises est qu’elles permettent d’analyser plus en détail les secteurs qui n’investissent pas, que ce soit en raison de perspectives de croissance moins favorables ou en raison de changements structurels. Par exemple, l’« uberisation » du secteur des transports pourrait expliquer en partie la baisse des investissements en équipements de transport. En ce qui concerne les structures commerciales, les investissements pourraient se déplacer des centres commerciaux (plus nombreux) vers les entrepôts.

Alors que les chiffres du PIB font état d’une baisse des investissements dans le secteur de l’énergie, les entreprises ont en fait augmenté les dépenses d’investissement de 8 % au T3, enregistrant ainsi l’une des plus fortes hausses sectorielles. Exxon Mobile est à l’origine d’une grande partie de cette progression. Le recul des investissements dans le secteur de l’industrie provient d’Avis Budget Group, tandis que General Electric se sépare de certaines activités. Côté technologie, la hausse des investissements d’Intel et d’Apple a été contrebalancée par des réductions chez Microsoft, Micron Technology et Dell, entraînant une contraction globale.

En ce qui concerne les entreprises américaines, les dépenses d’investissement ne progressent peut-être pas aussi rapidement qu’auparavant, pour autant, elles continuent de croître.


Pour plus d’articles de Daniel Morris, cliquez ici >

Pour plus de graphiques de la semaine, cliquez ici >

Pour découvrir nos fonds et sélectionner ceux qui répondent à vos besoins, cliquez ici >

Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication. Elles émanent des informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement autres en fonction des clients.

Daniel Morris

Senior investment strategist, CFA charterholder

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*